25.6.2020

Qu'est-ce que la conformité fiscale ?

Dans un contexte commercial, la conformité s'entend comme un comportement éthiquement correct, conforme et régulier. Dans une entreprise, il s'agit essentiellement de la conformité informatique, de la conformité client, de la conformité globale et de la conformité fiscale.

Un système interne de gestion de la conformité (CMS) et des responsables de la conformité sont destinés à susciter et à contrôler le comportement souhaitable de l'entreprise et des employés dans le cadre de la gestion des risques.

En quoi consiste la conformité fiscale ?

La conformité fiscale comprend toutes les mesures organisationnelles qui conduisent au respect des lois et règlements fiscaux, y compris les directives, règles et normes internes relatives à la fiscalité. Cela concerne tous les impôts, les droits de douane, les prélèvements ainsi que les avantages fiscaux annexes tels que les intérêts ou les pénalités de retard. En résumé, la conformité fiscale vise à accroître l'honnêteté fiscale des particuliers et des entreprises.

Conformité fiscale dans l'entreprise

Dans l'entreprise, les tâches liées à la conformité fiscale sont généralement attribuées au conseil d'administration. Dans la pratique, cependant, la responsabilité est souvent confiée au directeur financier et à l'équipe associée. Les tâches comprennent la mise en œuvre d'un système qui garantit la conformité fiscale. Pour que ce système fonctionne efficacement, il doit générer des incitations structurelles pour que les personnes et les zones concernées se conforment aux obligations fiscales. La forme exacte de ces incitations au sein de l'entreprise varie d'une entreprise à l'autre.

Lors de la mise en œuvre d'un système de conformité interne, les questions suivantes se posent : les employés responsables sont-ils au courant de toutes les lois, directives et autres exigences fiscales, ainsi que du contrôle de leur conformité ? Comment les modifications de la loi sont-elles intégrées dans le système de contrôle et, en même temps, comment s'assure-t-on que ces modifications sont portées à la connaissance des spécialistes responsables ? Quelles sont les qualifications requises des employés et des organes de direction pour garantir le respect des exigences en matière de conformité fiscale ? Comment les options de gestion des sanctions et des erreurs sont-elles intégrées dans les processus fiscaux ?

En outre, les entreprises doivent prendre conscience du traitement interne des questions fiscales et de la description du processus des tâches fiscales essentielles. Ce n'est qu'alors que l'on peut établir des objectifs de contrôle interne, des exigences de qualification et des processus efficaces d'analyse des facteurs de risque. Pour pouvoir les mettre en œuvre de manière ciblée, il faut des possibilités de formation, des professionnels spécialisés dans la fonction fiscale et des documents standard concernant l'état actuel de la situation financière interne et juridique externe.

Afin de garantir l'efficacité de la conformité fiscale, il est nécessaire non seulement de mettre en œuvre un système, mais aussi de le contrôler et de le documenter. C'est le seul moyen de s'assurer que des informations et des données suffisantes sont disponibles pour disculper l'entreprise en cas de doute. Outre l'évitement des violations, il faut également veiller à éviter les risques financiers et de réputation ainsi qu'à prévenir les poursuites pénales à l'encontre de l'entreprise et de ses employés. En matière d'efficacité fiscale, la règle suivante s'applique donc : l'entreprise doit exploiter les possibilités d'optimisation fiscale tout en évitant les risques susmentionnés.

Conséquences du non-respect de la loi ou des règles

Que les règles et directives fiscales aient été délibérément ignorées ou qu'il y ait simplement trop peu d'informations pour prouver le contraire ne change rien aux conséquences fiscales. Il y a des conséquences financières sous la forme de pénalités, d'avis d'imposition ou d'arriérés d'impôts, d'amendes et de dépenses pour des conseils juridiques et des frais de justice. Outre les risques financiers, d'autres facteurs essentiels tels que la réputation peuvent souffrir énormément de ces poursuites.

Conclusion

L'utilisation d'un système de conformité fiscale est un investissement rentable pour les entreprises. Bien que la mise en œuvre entraîne des coûts au départ, une fois que le système est opérationnel, il peut éviter à l'entreprise des pertes importantes, tant sur le plan financier que sur celui de la réputation. En surveillant et en documentant systématiquement les processus internes, une entreprise peut éviter une éventuelle mise en examen ou une amende imminente en s'appuyant sur cette documentation. Ainsi, le coût de la conformité fiscale devient une partie négligeable par rapport à l'avantage de sa mise en œuvre, à savoir assurer la bonne marche de l'entreprise et de ses activités.

Vous avez des questions sur la conformité fiscale ?
Auteurs
:
Viktor Bucher
Tags :
Planification fiscale