14.9.2016

Administrative Assistance aux Pays-Bas pour les demandes de groupe

Le 23 juillet 2015, l'administration fiscale néerlandaise a soumis une demande groupée à l'AFC, fondée sur la convention de double imposition entre la Suisse et le Royaume des Pays-Bas, sans citer de noms.

La demande concerne plusieurs personnes physiques anonymes qui détenaient un ou plusieurs comptes auprès d'UBS Switzerland AG au cours de la période allant du 1er février 2013 au 31 décembre 2014.

La FTA était en principe disposée à donner suite à la demande sur la base de la CDI CH-NL en vigueur à l'époque en question. Le recours contre la décision de l'AFC a été confirmé par le Tribunal administratif fédéral dans son arrêt du 21 mars 2016 au motif que la CDI révisée CH-NL exclut les demandes de groupe sans citer de noms et que, par conséquent, aucun Administrative Assistance ne peut être fourni en matière fiscale.

L'AFC a déposé un recours contre la décision du Tribunal administratif fédéral auprès du Tribunal fédéral. Le Tribunal fédéral a admis le recours parce que la présente affaire porte sur une question juridique d'importance fondamentale et que la question de l'échange d'informations en réponse à une demande collective revêt une importance particulière.

Contrairement à la décision du Tribunal administratif fédéral, le Tribunal fédéral a autorisé l'envoi de Administrative Assistance en matière fiscale dans le cas de demandes groupées sans indication de nom, au motif que les demandes groupées sans indication de nom sont en principe autorisées par la CDI CH-NL, pour autant que la demande d'assistance administrative contienne suffisamment d'informations pour identifier la personne concernée. En interprétant la CDI CH-NL, le Tribunal fédéral est arrivé à la conclusion qu'il suffit que la demande d'assistance administrative contienne des informations permettant d'identifier les personnes concernées. Il n'est pas nécessaire de mentionner les noms, ce qui résulte du but de la CDI CH-NL, qui est d'accorder l'échange d'informations le plus large possible en matière fiscale.

Toutefois, la décision du Tribunal fédéral ne permet pas une Administrative Assistance complète en matière fiscale pour l'ensemble du groupe de personnes, mais se limite à un client ou à un titulaire de compte dans la période du 21 mars au 31 décembre 2014 d'UBS.

Lisez également notre article sur les principes et règles applicables aux demandes d'assistance administrative.

Avez-vous des questions ?
Auteurs
:
Viktor Bucher
Livio Bucher
Tags :
Droit fiscal international
Assistance administrative internationale