23.11.2018

Ce que vous pouvez attendre des conseillers fiscaux

Lorsqu'on leur demande spontanément ce qu'ils attendent d'un conseiller fiscal, la plupart des gens répondent probablement : que le conseiller contribue à faire en sorte que les impôts à payer soient les plus bas possibles. La réponse est compréhensible et, on pourrait le penser, logique. Mais est-ce vrai ou les conseils fiscaux ne sont-ils pas plus nombreux ?

"L'ignorance des lois fiscales ne dispense pas de payer des impôts. La connaissance, par contre, le fait souvent."

Meyer Amschel, Baron Rotschild, Marchand et banquier allemand

(* 23.02.1744 - † 19.09.1812)

Le mot "conseiller" en dit déjà long sur la tâche et la fonction de ce titre professionnel. Les conseillers aident les gens à s'orienter dans un domaine spécifique, car celui-ci est trop compliqué pour un profane et celui-ci pourrait être désavantagé sans le soutien d'un conseiller compétent. Le conseiller aide donc avant tout à obtenir la clarté sur les questions à traiter, afin que le profane comprenne de quoi il s'agit et quelles sont les solutions possibles pour y répondre.

Cependant, cela n'est parfois pas si facile, car le droit fiscal est un domaine très complexe où il est rare de trouver une réponse précise et sans ambiguïté à une question fiscale. Otto von Bismarck aurait dit un jour : "chaque nouvel impôt a quelque chose d'étonnamment inconfortable pour la personne qui est censée le payer ou même l'interpréter". La complexité du droit fiscal découle, d'une part, du grand nombre d'acteurs et de lois différents dont il faut tenir compte et, d'autre part, des changements et réformes qui bouleversent actuellement le droit fiscal. Le droit fiscal est également une charnière entre le droit et l'administration des affaires. Les normes juridiques sont liées aux règles et principes comptables, et le conseiller fiscal, en tant que professionnel, doit maîtriser ces deux disciplines afin de pouvoir répondre avec compétence aux problèmes fiscaux et guider ses clients dans cette "forêt fiscale".

Il est important de comprendre les attentes et la situation du ou des clients afin de pouvoir évaluer les risques de manière adéquate. Cela suppose également que le conseiller entretienne de bons contacts avec les autorités fiscales afin de pouvoir évaluer leur comportement et clarifier les questions en suspens. Ainsi, le conseiller fiscal est un médiateur entre les réglementations légales et les contribuables d'une part, et la clientèle et les autorités d'autre part. Une bonne tactique et la sensibilité nécessaire sont essentielles pour obtenir le meilleur résultat possible pour le client dans le dialogue avec les autorités.

Toutefois, le succès du travail d'un conseiller fiscal dépend également du soutien de la personne qui demande justice. Vous pouvez contribuer de manière décisive au succès par une coopération ouverte et de qualité. Exposez tous les faits de l'affaire à votre conseiller et remettez-lui tous les documents pertinents. C'est la seule façon de garantir un conseil fiscal approprié. Les clients doivent également savoir qu'un conseiller fiscal ne peut pas faire de miracles et ne peut pas éviter au contribuable de payer tous les impôts. Les "règles du jeu" doivent être respectées et le professionnel compétent n'aidera certainement pas à dissimuler le substrat fiscal aux autorités fiscales.

Avez-vous des questions ?
Auteurs
:
Viktor Bucher
Tags :
Impôt sur le revenu
Impôt sur le bénéfice
Planification fiscale