3.3.2022

Déductions des frais professionnels à l'heure de Covid-19 - Mise à jour 2022

La plupart des mesures liées à la pandémie Covid-19 ont été levées par le Conseil fédéral le 17 février 2022. Malgré cette décision, la pandémie Covid-19 continuera probablement à avoir des répercussions sur notre société et le monde du travail pendant une longue période, et notamment sur la déclaration d'impôts 2021.

Le modèle "Homeoffice" a fait ses preuves pendant la pandémie et devrait être de plus en plus utilisé à l'avenir. L'article suivant met en lumière les effets du "home office" sur les déductions des frais professionnels pour la période fiscale 2021. L'accent est mis sur les cantons de Suisse centrale (LU, NW, OW, UR, SZ et ZG).

Seul le canton de Schwyz a mis à jour sa pratique concernant les effets des mesures Covid-19 sur l'impôt sur le revenu par rapport à l'année 2020 pour la période fiscale 2021. Pour les cantons de Nidwald, Obwald, Lucerne, Zoug et Uri, la pratique fiscale de la période fiscale 2020 continue de s'appliquer(voir article du blog). Etant donné que l'AFC ne s'est pas prononcée pour les besoins de l'impôt fédéral direct, c'est la pratique cantonale respective qui fait foi.

L'Administration fédérale des contributions (AFC) a également publié le 17.02.2022 un recueil de liens vers les dispositions cantonales dans le cadre de l'impact de la pandémie Covid-19 sur les frais professionnels, dans lequel vous pouvez trouver les informations pertinentes pour tous les cantons.

Les frais professionnels déductibles sont répartis en frais de déplacement, frais de repas, frais de perfectionnement et de formation professionnelle et autres frais professionnels. Les autorités fiscales des cantons de Suisse centrale ont fixé le principe selon lequel les frais professionnels pour la période fiscale 2021 peuvent être déduits soit de manière forfaitaire, soit de manière effective. Dans la solution forfaitaire, les frais professionnels peuvent être déduits comme s'ils avaient été engagés sans les mesures Covid 19, ce qui exclut toutefois une déduction supplémentaire effective pour la chambre de travail ou l'équipement informatique ou d'autres frais supplémentaires liés à Covid. Si l'on fait valoir la déduction des frais effectifs de "home office" ou d'autres frais supplémentaires liés au Covid, les jours passés au "home office" doivent également être pris en compte pour la déduction des frais de déplacement et de repas ainsi que pour le forfait professionnel. Une combinaison de ces deux variantes n'est pas possible. 

Les modifications des déductions des frais professionnels et des indemnités de frais du canton de Schwyz sont présentées ci-dessous. Vous trouverez de plus amples informations sur les déductions pour frais professionnels et la pratique cantonale de tous les cantons de Suisse centrale dans notre article de blog du 18.03.2021 "Déduction des frais professionnels en période de Covid-19".

Schwyz

Selon l'administration fiscale de Schwyz, tous les frais professionnels peuvent continuer à être déduits comme s'ils avaient été engagés sans les mesures Covid-19.

Contrairement à certaines parties de la période fiscale 2020, l'utilisation des transports publics est toutefois considérée par l'administration fiscale de Schwyz comme raisonnablement exigible pour toute l'année 2021, sauf circonstances particulières (voir l'article de blog Déductions pour frais professionnels 2021). Par conséquent, les conditions générales (notamment un gain de temps de moins d'une heure par rapport à l'utilisation des transports publics) doivent être remplies en ce qui concerne l'utilisation du véhicule privé pour l'ensemble de la période fiscale 2021 afin qu'une déduction soit autorisée à cet égard.

L'avantage en nature résultant de l'utilisation gratuite du véhicule de service pour se rendre au travail peut en outre être réduit des jours de "home office" liés à Covid. Si, malgré le "home office", l'intégralité des frais de déplacement et des frais supplémentaires pour les repas pris à l'extérieur est revendiquée, l'avantage en nature ne peut pas non plus être réduit en conséquence.

Remarque finale

En ce qui concerne la période fiscale 2021, les cantons proposent également une solution pragmatique pour les déductions des frais professionnels de la pandémie qui dure jusqu'en 2022. La pratique cantonale de l'année précédente 2020 a été reprise et légèrement adaptée uniquement dans le canton de Schwyz.

La CSI a en outre récemment publié une analyse sur les effets du télétravail ("homeoffice") sur la répartition fiscale intercantonale des entreprises. Il en ressort que la CSI interprète la condition relative à l'établissement stable "homeoffice" de manière encore plus stricte que la doctrine dominante. Dans ce contexte, la CSI ne part en principe pas du principe d'un établissement stable intercantonal pour des raisons de matérialité, même si l'employeur indemnise l'utilisation des locaux privés comme "homeoffice". Pour les mêmes raisons, l'activité en "home office" n'aurait pas non plus d'incidence sur le lieu de l'administration effective. Dans l'ensemble, l' analyse de la CSI constitue une ligne directrice bienvenue.

En savoir plus
Auteurs
:
Sara Wüst
Livio Bucher
Tags :
Covid-19
Impôt sur le revenu